Partager les bonnes pratiques professionnelles

Un réseau à bâtir 

Pour déployer 30 millions de prises d’ici 2022, il est nécessaire de recourir à de nombreux installateurs, entreprises et agents répartis sur l’ensemble du territoire. Selon la difficulté de déploiement, liée à la topologie du terrain, les opérateurs ont annoncé dès 2011 leurs intentions de déploiement.

  • Zones Très Denses : Zones pour lesquelles il est économiquement viable, pour plusieurs opérateurs, de déployer leurs propres réseaux de fibre optique (106 communes représentant 17% des logements au plan national)

  • Zones Moyennement Denses d’initiative privée : Zones dans lesquelles les opérateurs privés ont manifesté leur intérêt pour déployer un réseau de fibre optique mutualisé. Nom alternatif : Zone AMII (Appel à Manifestation d’Intention d’Investissement)

  • Zones Moyennes Denses d’initiative publique : Dans les territoires ruraux, les collectivités territoriales et l’État financent en partie les réseaux à destination des particuliers et des entreprises. Nom alternatif : Zone RIP (Réseaux d’Initiatives Publiques).

Définir des normes et des bonnes pratiques

Répondre à ce défi industriel suppose une bonne coordination et la production de normes afin de garantir des déploiements homogènes, durables et de qualité.

Pour y parvenir, Objectif Fibre a donc décidé de s’atteler à :

  • Produire des normes 
  • Promouvoir les bonnes pratiques

Dans le cas contraire, les déploiements seraient réalisés de manière très hétérogène selon le lieu, l’opérateur et les sous-traitants. Cela engendrerait des problèmes d’interopérabilité, de qualité, de coûts et pourrait entrainer la réfraction de certaines parties de réseau.

NORMES ET GUIDES